Les Vigies de La Coursive ont écrit au préfet

Le représentant de l’Etat en Charente-Maritime est membre de droit du conseil d’administration (CA) de La Coursive. Notre association l’a alerté, à ce titre, sur la situation sociale avant la réunion du CA du mercredi 19 février.

 

Nicolas Basselier, préfet de la Charente-Maritime.

Voici la teneur du mail adressé par Annick Bourdin, présidente des Vigies de La Coursive, à Nicolas Basselier, préfet de la Charente-Maritime,  ce lundi 17 février 2020.

 » Monsieur le Préfet ,
Les statuts de l’association loi 1901 La Coursive, gestionnaire de la Scène nationale de La Rochelle (17) ont été modifiés à la date du 16 mai 2019.
Ils indiquent à leur article 2 les membres de droit de ladite association :

Pour l’État, deux représentants
– le (la) préfet(e) ou son/sa représentant(e)
– le (la) DRAC (directeur/trice régional(e) des Affaires culturelles) ou son/sa représentant(e)

L’association Les Vigies de La Coursive, composée de spectateurs/trices adhérent(e)s abonné(e)s de La Coursive, attire votre attention, au titre de membre de droit, sur la situation sociale au sein de la Scène nationale de La Rochelle.
Le spectacle continue mais, en coulisses, la souffrance au travail dénoncée par une majorité des salarié(e)s en novembre 2018 n’est pas réglée à ce jour.
L’intervention, coûteuse, de deux cabinets spécialisés (en audit et conseil) et une médiation avortée n’ont guère apaisé les relations entre le directeur en fonction depuis août 2017 et les personnels.
Le licenciement de la directrice adjointe de la structure en août 2919 (après 27 années de présence irréprochable) n’a pas arrangé les choses.

De leur côté, les spectateurs/trices adhérent(e)s à l’association Les Vigies de La Coursive posent, depuis des mois, des questions sur la gouvernance de la Scène nationale de La Rochelle, ses finances, les votes et les décisions du conseil d’administration, la situation sociale. Or, ils se heurtent au silence de la présidente du conseil d’administration, Mme Véronique Chatenay-Dolto.
La billetterie (spectacle vivant + cinéma) représentant 37% des recettes de La Coursive, ces spectateurs/trices estiment être en droit d’obtenir des réponses précises à leurs interrogations.
D’autres Scènes nationales (par exemple Le Moulin du Roc à Niort) traitent mieux leurs spectateurs que La Coursive en intégrant plusieurs de leurs représentants au sein de leurs instances décisionnaires.

Un conseil d’administration de La Coursive est convoqué le mercredi 19 février 2020.
Le préfet de la Charente-Maritime compte-t-il y siéger, comme cela fut parfois le cas dans le passé ?
Sinon, quel(le) sera votre représentant(e) lors de cette réunion ?

Notre association fait appel à votre vigilance extrême, aujourd’hui et demain, sur la situation sociale et financière de la Scène nationale de La Rochelle.
Elle demeure à votre entière disposition pour vous informer plus complètement sur ses démarches et ses attentes. »

Annick Bourdin
Présidente Les Vigies de La Coursive

Extraits des statuts de l’association loi 1901 La Coursive, statuts en vigueur depuis le 16 mai 2019. A lire l’article 2 relatif à la composition du conseil d’administration avec comme membre de droit le préfet de la Charente-Maritime ou son représentant.