L’exemple du Moulin du Roc à Niort

Et si pour sa gouvernance, La Coursive s’inspirait d’une Scène nationale située à 70 kilomètres de La Rochelle : Le Moulin du Roc à Niort (79) ?

A Niort, Le Moulin du Roc est une Scène nationale conventionnée, au même titre que La Coursive à La Rochelle. La structure de la capitale des Deux-Sèvres est gérée, elle aussi, par une association loi 1901. Mais, à l’automne 2014, ladite association a fait évoluer sa gouvernance. Elle est passée d’un conseil d’administration classique à un conseil de surveillance et à un directoire.

Au début de l’année 2015, Michel Berthod, ancien directeur de l’INA (Institut national de l’audiovisuel), est devenu le président du nouveau conseil de surveillance du Moulin du Roc. La Nouvelle République du Centre Ouest le présentait alors comme la nouvelle… vigie de la Scène nationale niortaise ! Lire ici https://www.lanouvellerepublique.fr/niort/michel-berthod-nouvelle-vigie-du-moulin-du-roc

Dans la gouvernance actuelle du Moulin du Roc, nous attirons toute votre attention sur la composition du conseil de surveillance : trois collèges de neuf membres chacun : 

  • collège 1 : les membres de droit
  • collège 2 : les représentants des adhérents usagers, élus par l’assemblée générale des adhérents usagers (la dernière a eu lieu le 16 janvier 2018
  • collège 3 : les personnalités qualifiées désignées lors du conseil de surveillance en date du 8 février 2018. (Voir aussi les documents ci-dessous, extraits du site internet de la Scène nationale niortaise)

Les Vigies de La Coursive pointent ici le collège 2 composé par des spectateurs adhérents usagers élus par leurs pairs. 

Nous sommes bien loin de l’ouverture du conseil d’administration (CA) de La Coursive à UN SEUL SPECTATEUR/TRICE adhérent(e)/abonné(e). Ouverture envisagée par la présidente du CA, Véronique Chatenay-Dolto, l’heureux/se élu(e) n’étant même pas élue par les autres spectateurs/trices de la Scène nationale de La Rochelle mais coopté(e) par le CA, oui coopté(e). Sur quels critères ? Le saura-t-on un jour ?

Il faut aussi s’intéresser au directoire du Moulin du Roc. Fort de sept membres, il comprend trois représentants du collège 2 des adhérents usagers dont le président Michel Berthod. Ces trois représentants ne sont donc pas majoritaires au sein de ce directoire mais ils ont accès à l’ensemble des informations liées au pilotage de la Scène nationale de Niort.

Se heurtant depuis des mois à l’opacité du fonctionnement du conseil d’administration fermé de La Coursive, l’association Les Vigies demande l’ouverture d’une réflexion globale sur la gouvernance de la Scène nationale de La Rochelle, au lendemain des élections municipales.

Ce qui est possible à Niort doit l’être aussi à La Rochelle.

Il n’y a aucune raison valable, en effet, pour que les spectateurs de La Coursive, qui assurent 37% des recettes de la structure à travers la billetterie, ne disposent pas de plusieurs représentants élus par eux-mêmes au conseil d’administration/ou de surveillance.

Si contestée ces derniers mois pour les décisions qu’elle a prise en matière de ressources humaines, la gouvernance de la Scène nationale de La Rochelle doit accepter le débat d’idées, les oppositions éventuelles et s’ouvrir de façon large à ces spectateurs/trices sans lesquel(le)s La Coursive n’a pas de raison d’exister.

 

1 thought on “L’exemple du Moulin du Roc à Niort”

Les commentaires sont clos.