Oubliée la solidarité des abonnés, les tarifs flambent !

Cette saison, La Coursive pénalise les abonnés à de multiples spectacles (7 à 13). Parfois fortement ! Avec ses formules d’abonnement revues pendant le confinement, la Scène nationale de La Rochelle oublie, très vite, la solidarité de ses fidèles abonnés. Lorsque la saison 19/20 a été interrompue par la pandémie de coronavirus, ceux-ci, en nombre, ont offert le montant de leurs représentations annulées au spectacle vivant, via La Coursive, ou ils ont accepté un avoir jusqu’à cette rentrée. 

Pour la nouvelle saison 2020 – 2021, La Coursive a modifié les modalités d’abonnement. Elle les a simplifiées en créant « Le Carré » qui remplace les trois formules (4, 7 et 13 spectacles).

Les tarifs restent inchangés pour les abonnés. Les logos symbolisant les trois niveaux de tarifs (ronds blanc, noir ou avec croix) sont remplacés par des ♥ ♦ et .

Hors abonnements, les tarifs de tous les spectacles augmentent, chacun, de 50 centimes d’euro.

La carte « La Coursive », indispensable pour s’abonner, passe de 13,50 euros à 13 euros pour les abonnés individuels. Une économie de 50 centimes…Une toute petite fleur effacée par la suppression d’un abonnement spécifique à cette carte pour les abonnés de 60 ans et plus. Ils la payaient jusque là 12 euros ; ils devront débourser, eux aussi, 13 euros. En revanche, cette même carte « La Coursive » reste à 12 euros pour tous les abonnés des groupes et collectivités.

Chaque spectateur voulant s’abonner devra acquérir obligatoirement une carte « La Coursive » ET au minimum une formule « Le Carré » (à 68 euros en individuel, 65 euros en groupe/collectivité).

S’il se contente de cet abonnement minimum, il sera légèrement gagnant par rapport à la formule 2019 – 2020.

Mais s’il veut choisir un plus grand nombre de spectacles (sept ou treize, comme par le passé), il devra débourser plus, parfois beaucoup plus… 

Et son choix sera souvent contraint par la formule « Carré ». En effet, celle-ci impose 3 ET 1 , sans aucun rajout possible de dans la formule même. Alors que les offres passées (saisons 19/20 et précédentes) permettaient une réelle souplesse entre spectacles de tarifs différents.

Résultat, des abonnements à 7 et 13 spectacles dont les prix flambent, ainsi qu’en témoignent les tableaux comparatifs préparés à votre intention par Les Vigies de La Coursive.

1. Abonnés individuels

Pour une lecture simplifiée, les tarifs 19/20 comme 20/21 (tarifs inchangés pour les abonnés) sont assortis des nouveaux logos ♥ ♦ et .

Pour télécharger ce tableau, merci de cliquer iciABONNEMENTS-LA-COURSIVE-INDIVIDUELS

2. Abonnés groupes/collectivités

Concernant le tableau comparatif des abonnements groupes/collectivités, toutes les formules proposées en 2019/2020 ont été reprises de façon systématique et adaptées à la saison 2020/2021 en recherchant l’avantage financier maximal proposé l’an passé au spectateur. D’où le choix du nombre maximal de spectacles , en complément du ou des formules « Le Carré ». Mais certaines combinaisons sont désormais impossibles en abonnement vu que l’achat d’une formule « Le Carré » au moins est exigé cette année (voir tarifs avec ** dans le tableau ci-dessous). 

Pour télécharger ce tableau, merci de cliquer sur le lien suivant : ABONNEMENTS-GROUPES-COLLECTIVITÉS

Ce comparatif sur les tarifs d’abonnements des saisons 19/20 et 20/21 de la Scène nationale de La Rochelle a été effectué par plusieurs adhérents de l’association Les Vigies de La Coursive. Que les participants à ce travail soient ici vivement remerciés pour leur implication dans ce décryptage, un peu fastidieux, mais si nécessaire !

2 thoughts on “Oubliée la solidarité des abonnés, les tarifs flambent !”

  1. Pour paraphraser votre intitulé : oubliée la solidarité face à la crise du spectacle vivant !! Que de calculs mesquins pour alimenter vos critiques !! Même si cette démarche est dérisoire, je ne souhaite plus vous lire, je me désabonne.

    1. Claire, bonjour. Merci pour votre commentaire. Les abonnés de La Coursive n’ignorent rien de la crise du spectacle vivant. Ils ont d’ailleurs été solidaires de la Scène nationale de La Rochelle durant le confinement. Aujourd’hui, La Coursive affiche des augmentations dépassant souvent les 10 % sur des choix d’abonnements à spectacles multiples (7 ou 13 comme par le passé). Or les prix des productions artistiques n’ont certainement pas flambé d’autant durant la pandémie. Ces augmentations injustifiables risquent de priver des abonnés de spectacle vivant, ou de limiter leur(s) choix. En cette période très compliquée, la Scène nationale de La Rochelle pourrait voir fuir nombre de ses fidèles soutiens. Oui à la diversité des publics, au renouvellement des spectateurs mais pas comme çà ! Les Vigies de La Coursive

Les commentaires sont clos.