Ce que Franck Becker a dit aux abonnés relais

Une rencontre avec les abonnés relais a été organisée par l’équipe de La Coursive le lundi 16 décembre 2019 à partir de 18 h 30 en présence du directeur de la Scène nationale de La Rochelle, Franck Becker.

Lucette Gaudin, relais du groupe Rochelois (une quarantaine d’abonnés) et membre de l’association Les Vigies de La Coursive y a assisté. Voici les points essentiels de son précieux compte-rendu que tous nos adhérent(e)s recevront, d’une façon plus détaillée, à la fin de la semaine.

Au cours de cette réunion qui a duré une heure, le directeur de La Coursive a livré quelques éléments chiffrés et qualitatifs sur le début de la saison 2019-2020 et il a présenté le nouveau responsable cinéma,  Luc Lavacherie.

Les éléments chiffrés :  8 323 abonné(e)s, soit une augmentation de 2,8%. La saison actuelle serait la deuxième meilleure saison dans l’existence de la Coursive. Concernant les adhérent(e)s, augmentation de 1,5% par rapport à décembre 2018, avec un total de 11 000 adhérents.

Places vendues : augmentation de 9,5% par rapport à la même époque de l’an dernier. Deux catégories de places : celles faisant partie des abonnements en progression de + 5% et celles vendues hors abonnement (+ 33%).

Les éléments qualitatifs. Franck Becker est conscient que les longues attentes, en septembre, pour souscrire un abonnement ont été pénibles. Il évoque la nécessité de remettre à jour les modalités d’abonnements et le système tarifaire.

Le directeur de La Coursive a engagé une réflexion afin d’étudier les évolutions possibles. Depuis plusieurs années, 50% des abonnements sont souscrits par le biais des relais et les 50% restants dans le cadre d’abonnements individuels.

Concernant l’attribution des places aux abonnés (groupes et individuels), Franck Becker a détaillé le système opéré, à l’heure actuelle, de façon manuelle en procédant  « en escargot », au fur et à mesure du remplissage de la salle. Pour être clair, les places sont attribuées en dessinant un escargot sur un plan de salle et en partant du centre du théâtre. L’équipe de La Coursive alterne en servant, respectivement, 60% des abonnés groupes et 40% des abonnés individuels.

A l’heure des questions, des abonnés ont estimé qu’il existe des rivalités entre les groupes relais lorsqu’il s’agit, justement, du remplissage des salles et de l’attribution des places, certains spectateurs ayant l’impression d’être mal servis…

De fait, aux yeux de certains abonnés relais, les groupes les plus importants (celui de la Ville/Agglomération a été notamment cité) posent un réel problème. Il y a, certes, une volonté de les remercier pour leur fidélité mais il semble évident que cela entraîne des inégalités par rapport aux plus petits groupes.

Le directeur a reconnu que cela s’est fait, parfois, au détriment des plus  petits groupes relais. Selon Franck Becker, le système d’abonnement parfait n’existe pas. Des abonnés ont suggéré un numerus clausus ou un quota limité de places attribuées.

Le patron de La Coursive n’a pas développé plus sur les politiques d’abonnement, la réflexion étant en cours. La direction de La Coursive a prévu de se déplacer dans d’autres structures (Le Quartz, Scène nationale de Brest notamment) pour voir comment y sont gérés les problèmes auxquels La Coursive fait face en matière d’abonnements.

Afin d’améliorer le fonctionnement de sa campagne d’abonnements et de répondre à l’engouement accru pour sa programmation, la Scène nationale de La Rochelle a prévu, cette saison,  des séances supplémentaires (sur cinq spectacles différents), notamment pour la Comédie Française dans « Le Malade imaginaire », mais également le Nouveau Cirque du Vietnam (Teh Dar) ou encore le Ballet de Cuba. Le rajout de séances supplémentaires n’est pas une nouveauté à La Coursive !

Franck Becker a aussi exprimé sa volonté de conserver à la Scène nationale de La Rochelle sa qualité de spectacles, à l’échelle nationale et internationale, et de maintenir les capacités d’accueil.

Un nouveau responsable cinéma. Luc Lavacherie est arrivé à La Coursive il y a trois semaines. Il travaillait jusque là au cinéma art et essai du Gallia Théâtre à Saintes. Il s’inscrit dans la continuité d’Edith Périn, partie à la retraite en juin dernier. Il a souligné la qualité du travail de cette dernière et dit sa volonté d’ouvrir La Coursive à de nouvelles pratiques cinéphiles à travers des actions et des animations afin de toucher un public plus large encore.

Des travaux. D’importants travaux sont à effectuer sur le plateau de la scène du Grand Théâtre. Il faudra sûrement fermer la salle pendant plusieurs mois. Ce projet est repoussé à la saison 2022-2023. Cela laisse un peu de temps mais il faut, dès à présent, établir des stratégies afin d’offrir une programmation durant le chantier.

Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle et président de l’Agglomération, avait déjà évoqué ce sujet lorsqu’il avait reçu une délégation des Vigies de La Coursive le jeudi 21 novembre 2019 (notre publication du vendredi 22 novembre).

A aucun moment, Franck Becker n’a évoqué la situation sociale au sein de La Coursive. Il est vrai qu’aucune question ne lui a été posée sur ce sujet, ni sur le licenciement de Florence Simonet, la directrice adjointe, le 15 juin dernier. Pour autant, à l’issue de la rencontre, le patron de la Scène nationale de La Rochelle, ouvert à toutes les interrogations, a échangé quelques mots sur ce contexte toujours sensible avec une spectatrice membre d’un groupe relais d’abonnés mais aussi de l’association Les Vigies de La Coursive.

Après la rencontre et une collation, les abonnés relais ont fort apprécié le Nouveau Cirque du Vietnam dans « Teh Dar », son nouveau et magnifique spectacle.