Une période fort compliquée, une situation sociale tendue

L’assemblée générale statutaire de l’association Les Vigies de La Coursive s’est tenue le jeudi 15 octobre 2020 à 18 heures, salle de l’Oratoire, à La Rochelle.

Les adhérent(e)s de l’association ont, déjà, reçu un compte-rendu détaillé de cette réunion organisée dans le respect des gestes barrières imposés par la situation sanitaire. Voici une synthèse à l’intention des ami(e)s de La Coursive demeurant attentifs à la situation de la Scène nationale de La Rochelle.

Malgré la pandémie de Covid-19, plus de la moitié des membres des Vigies de La Coursive étaient présents ou représentés lors de cette assemblée générale. Signe évident que la vigilance ne baisse pas la garde un an après la création des Vigies de La Coursive (1) par des spectateurs de la Scène nationale de La Rochelle indignés par le licenciement violent de la directrice adjointe, Florence Simonet, en juin 2019.

Au fil de l’assemblée générale (A.G.), furent soulignés les temps d’incertitudes totales dans lesquels évoluent les structures culturelles à cause de l’épidémie de coronavirus, et leurs adaptations constantes à des règles sanitaires fluctuantes. Pour l’ensemble des professionnels de la culture – et donc pour la Scène nationale de La Rochelle – la période actuelle s’avère extrêmement compliquée. Aussi, dans toutes leurs analyses, Les Vigies de La Coursive tiennent compte de ce contexte sans précédent et de l’absence totale de visibilité.

Pour autant, la crise qui couvait à l’intérieur de La Coursive bien avant le licenciement de Florence Simonet n’est pas éteinte.

A ce sujet, des informations confidentielles sur la situation interne ont été partagées avec les adhérent(e)s présent(e)s ou représenté(e)s à l’assemblée générale. Dans un souci de protection des salarié(e)s de la Scène nationale de La Rochelle, ces informations ne peuvent être diffusées ici. 

Ni un audit du cabinet Midori, ni la mission d’« accompagnement à la construction organisationnelle » confiée à ProfilCulture, autre cabinet spécialisé, ni la médiation, chaotique, assurée par deux « professionnels », ni le management de La Coursive, pourtant modifié et renforcé, n’ont fait, réellement, bouger les lignes !

La situation interne demeure tendue et fragile.

Dès lors, les Vigies n’abaissent pas leur niveau de vigilance.

Au delà des rapports moral et financier, auxquels les adhérent(e)s ont donné leur quitus, il fut question, lors de cette A.G., de la campagne d’abonnements 2020 -2021. Des membres de l’association, abonnés individuels ou responsables de groupes d’abonné(e)s, ont fait part de leurs retours d’expériences, personnelles et/ou collectives.

Il fut ainsi question de la réservation via internet, facile pour les uns, délicate, voire impossible, pour d’autres abonné(e)s maniant peu ou difficilement l’outil informatique. Quelques failles ont été aussi pointées, en particulier dans les cas d’abonnements multiples via internet. L’association Les Vigies donne crédit à La Coursive du temps de rodage nécessaire à ce nouveau système de réservation et de l’accompagnement proposé aux abonné(e)s ayant rencontré des difficultés face aux changements et nouveautés.

Les Vigies de La Coursive ont  déjà pointé les hausses des tarifs pour certain(e)s des abonné(e)s souhaitant assister à de nombreux spectacles. Jean-Pierre Lessène, membre de l’association et spectateur assidu de la Scène nationale de La Rochelle, a mis en lumière ces augmentations à travers une étude comparative. Il a présenté son travail d’enquête au cours de l’assemblée générale.

A ce jour, ses investigations reposent sur un nombre limité d’abonnements ; dès lors, il apparaît difficile d’en tirer des conclusions pertinentes. Cette étude comparative se poursuit.

Aussi, Jean-Pierre Lessène fait-il appel aux spectateurs/trices abonné(e)s de La Coursive et les invite-t-il à remplir le tableau suivant et à le renvoyer à l’association via l’adresse mail suivante : lesvigiesdelacoursive@gmail.com 

(1) L’assemblée générale constitutive des Vigies de La Coursive s’est déroulée le 23 septembre 2019 ; l’association est inscrite au registre du Journal officiel des associations depuis le 5 octobre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *